PORTABLES, PC, PLAY STATION et COLTAN

Publié le par Mapy

Le Coltan: un minerai qui tue

par sousmarinvert

«  20 ans de guerre, plus 4 millions de morts dans toute la région, dont 3 millions en RDC, ex-Zaïre... Si les téléphones cellulaires et leurs ondes sont nuisibles pour notre santé, les conditions d’extraction des minéraux et métaux nécessaires à leur fonctionnement font bien plus de dégâts sur la santé des africains ! C’est vrai qu’un minerai qui vaut si cher, à portée de fusil, c’est un suplice de tantale, pour tous ceux qui ont un besoin urgent de liquidités...

 


-  Depuis 20 ans (les massacres du Rwanda), cette région de l’afrique, à l’est du Congo ex-Zaïre est à feu et à sang. Pas moins de six pays voisins et plusieurs groupes rebelles se disputent, pied à pied, les dépouilles de l’ex-géant de la région, l’un des pays les plus riches en richesses naturelles de l’Afrique. D’énormes réserves de minerais précieux, or, diamants : un enjeu tel pour les grandes puissances et leurs multinationales, que ce pays s’enfonce dans la misére et la désolation dans l’indifférence quasi-générale, malgré quelques déclarations de bonnes intentions.

-  L’envoi récent de troupes françaises dans le cadre d’une force multinationale laisse à supposer que notre présence n’est pas qu’humanitaire...

-  C’est un minerai très recherché, le coltan, qui est au cœur des véritables conflits. Il sert à produire le tantale, un métal précieux qui entre dans la fabrication des puces des téléphones, des portables, des condensateurs et dont le prix a augmenté de 2000 % en 50 ans, mais qui a fortement chuté ces derniers mois, augmentant encore la précarité des exploitations.

-  Qui mettra la main sur le coltan du Congo ?

-  De graves atteintes à la dignité de l’être humain : La région de Masisi, était autrefois une région d’élevage bovin. Mais elle regorge de ce minerai rare et de grande valeur, le coltan, une abréviation pour Colombo-Tantale. Les carrières sont à ciel ouvert, les conditions d’exploitation rudimentaires, précaires, du coup, les éboulements sont fréquents. Être un mineur de coltan est un métier particulièrement dangereux.

Pour ouvrir des mines de coltan, les forces rebelles n’ont pas hésité à s’installer dans le parc national du Congo, en forêt vierge. Quand les mineurs ont faim, ils chassentl’éléphant, l’okapi et les derniers gorilles... Pauvre cousin, espèce dont la population a diminué de moitié ces dernières années. Cette région est l’une des dernières forêts primales et abrite une bio-diversité que l’on commence seulement à estimer, à l’heure où les espèces (faune, flore) sont en voie d’extinction !

-  Les hommes travaillent par petits groupes de cinq selon une méthode qui ressemble fort à celle qu’utilisaient les premiers chercheurs d’or. Sur le bord d’un étang ou d’une rivière, ils nettoient des poignées de boue à la recherche de minuscules morceaux de ce minerai et se partagent à la fin le profit de la récolte. C’est un travail très difficile mais au revenu appréciable...

-  Dans le coltan, ce qui est recherché, c’est le tantale. Le pentoxide de tantale est reconnu pour sa dureté et sa résistance extrême à la chaleur et à la corrosion. Il sert à fabriquer des pièces d’avions, de fusées, d’outils de précision, des condensateurs pour les téléphones portables et les ordinateurs.

-  Le Canada produit du tantale en petite quantité à la mine Tanco du Manitoba, une filiale de l’américaine Cabot (filiale de Bayer. L’Australie et le Brésil sont des gros producteurs, mais ne peuvent répondre à la demande mondiale, qui ne cesse de croître.

-  Lors des fêtes de Noël de l’an 2000, Sony a dû affronter des millions de consommateurs dont les enfants étaient furieux parce qu’une pénurie mondiale de tantale l’a empêché de fabriquer sa plate-forme de jeu vidéo Play Station 2 en quantité suffisante... Cette crise a fait monter le prix du coltan jusqu’à 375 Euros le kilo... (sur nos marchés, pas pour les mineurs, rassurons-nous...).

-  Avec une telle valeur, le précieux coltan fait l’objet de toutes les convoitises, d’où pillage frénétique. Au Congo (80% de la production mondiale), c’est la guerre. La région est livrée aux bandes armées et aux pillards venus de toutes parts. Les soldats rwandais font à peu près régner l’ordre mais les villages doivent encore se protéger par des hommes armés.

-  Les mineurs, après inspection, suivent leur sac de coltan jusqu’au comptoir où le minerai sera analysé. Selon la pureté et son poids, le mineur recevra son salaire. Un mineur peut gagner jusqu’à 120 Euros en deux semaines, soit plus d’un an de salaire de paysan de la région. Les impuretés rétirées, le coltan est séché, écrasé et mélangé pour faire une poudre fine et homogène. Les acheteurs locaux accumulent ainsi jusqu’à cinq tonnes qu’ils vendent à des courtiers. Du fait de l’embargo moral organisé contre le coltan du Congo, ils ne peuvent alimenter directement les fabricants européens ou américains, mais comme partout en Afrique, le trafic fonctionne...

-  Officiellement, les deux plus grands raffineurs de tantale sont l’américaine Cabot et Starck, une filiale de Bayer, qui refusent d’acheter le coltan du Congo. Dans les faits, les intermédiaires se multiplient pour camoufler la vraie source et le coltan du Congo finit toujours par arriver à bon port... Il transite parfois par le Rwanda et la Tanzanie vers l’Europe (la Belgique surtout), le Kazakhstan ou encore l’Asie (Thaïlande, Japon). De là, le coltan est renvoyé vers les raffineurs occidentaux.

-  La demande en coltan ayant fortement chuté ces derniers mois, les rebelles rwandais semblent déserter les mines et cette région. Cette baisse de la demande en minerai donnera-t-elle une chance à la paix, au respect de la forêt primale et ses derniers gorilles ? »

 

Cet article date de juin 2003. Après la diffusion de l’émission « jeudi investigation » sur Canal +,  jeudi dernier, je peux affirmer que rien n’a changé. On apprend néanmoins que Les Nations Unies ont demandé, entre autres, aux fabricants de téléphones portables de boycotter le coltan provenant du Congo.
Le présentateur nous a posé la question, non sans malice : « qu’auront-ils choisi d’entendre,  la voix des  Nations Unies ou bien celle du  business ? On vous le donne en mille !!!!! »

Le documentaire donnait la réponse sans détour….

Encore à nous d'être des consommacteurs....
Au fur et à mesure de mes découvertes sur le monde et ses perversités, et si je veux complètement adhérer à mes convictions intimes, je devrais finir habillée en robe de bure, à élever quelques moutons, quelques poulets et cultiver mon petit potager, au fin fond de la montagne, sans ordinateur, téléphone, télévision et automobile. Je rigole, mais pas tant que ça ! Comment faire ses proches choix de consommateur quand presque tout cache une réalité bien plus triste, qui peut nous échapper totalement......
A mon insu, je trahis quelquefois mes convictions ! 
Dois-je me séparer de mon téléphone portable ? D'aucuns diront " c'est un coup d'épée dans l'eau" et pourtant.....
                                                                          Mapy

Publié dans le monde ailleurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tietie007 22/12/2007 23:10

Je ne sais plus depuis combien d'années il y a la guerre, en RDC ...Déjà le Che était allé combattre dans ce pays, à l'époque où Kabila avait pris le maquis ...ça doit faire 40 ans, au moins !

isa 19/12/2007 21:19

Coucou Mapy,Toujours les mêmes cas de conscience, doit on bazarder nos portables, ordinateurs et autres télés...gros consommateurs que nous sommes devenus...grave qusetion que je me pose souvent...En cette période de Noel justement, lorsque l'on s'amuse a regarder les caddies se remplir dans les magazins, tout est electronique maintenant, des les plus jeune age...ça fou la frousse...que sont devenus nos bons vieux jouets en bois ?Enfin on va pas déprimer à cette époque, nous avons la chance d'avoir un toit sur la tete n'est ce pas...alors que d'autres...Alors une chaleureuse pensée à toi et ta famille en cette veille de fêtes, en esperant que chaque jour qui passe fasse prendre conscience à l'humain de toute la générosité qu'il a en lui et dont il ignore parfois l'existence.Bisous