CONTE D'AUTOMNE : LE MOURS* ET LA VIOLETTE

Publié le par Mapy

* MOURS : contraction de Morse et Nounours inventé il me semble par Bernie....

            

Une rencontre rapprochée du troisième type
 
 
Les enfants courage : ces êtres étranges venus d'une autre planète. Leur destination imposée: le centre Dottin de Ramonville-Saint-Agne. Leur but : guérir en cet  univers. Paco les a vus. Pour lui, tout a commencé par un après-midi hivernal, le long d'une ligne de métro , alors qu'il cherchait un raccourci que rapidement il trouva. Cela a commencé par un centre arboré et par un homme parvenu au but sans  nécessité de continuer sa route...Paco sait maintenant que les enfants courage sont là et qu'il doit convaincre un monde incrédule que pour certains, la fin du cauchemar a déjà commencé.
La ligne du métro toute proche est censée me conduire directement au terminus de Ramonville-Saint-Agne.Ouf ! je hais les bus et faire quatorze kms à pied (aller-retour) pour rencontrer Violette et Mapy aurait réduit le temps passé en leur compagnie. Le premier visage que je rencontre en entrant dans le centre est celui de Mapy poussant un lit à roues sur lequel miss Violette, corsetée, est allongée. Mapy et Violette telles qu'elles nous apparaissent sur le blog. A la lisière d'un torrent de siècles, au bout de tous les cheminements possibles, entre partout et nulle part, nous nous serions croisés, entrelac de la destinée. Nous prenons l'ascenseur pour entrer dans la chambre que Violette partage avec une adorable petite malade.Mapy me débarrasse de la boîte de chocolats que je porte sous le bras.Commence alors un dialogue que je vous livre tel quel. Primo, je transmets tous les messages dont on m'a chargé :
-" Alain vous passe le bonjour.
Mapy a un moment d'hésitation et de réflexion.
- Mais oui, tu sais bien, celui qui répond à la manière des haïkus !
- ? ? ?
-un haïku, c'est une sorte de poème, déclame doctement notre Violette âgée de huit ans et demi."
Regard surpris et amusé de ma part vers Mapy qui étouffe un sourire. Autant vous l'avouer, Mikki m'avait affranchi quant à la précocité du phénomène dont l'expression préférée est " carpe diem ".
Violette, après avoir goûté les (bons) chocolats, envisage de se rendre vers une petite table pour jouer sur une console.
-Tu as besoin d'un coup de main pour te déplacer ? Lui demande maman.
-t'inquiète ! je gère !"
Nouveau sourire étouffé de notre part.
Quelques minutes plus tard, notre lutin, sans doute incommodé ( à juste titre selon moi) par la tornade de questions et de recommandations posées par maman, s'exclame :
-" Bon moi je sors dans le couloir, je vais prendre l'air, respirer un peu, parce que hein ! les bavardages, ça suffit ! sur ce, mademoiselle fait mouliner les roues de son lit, tourne et prend le chemin du couloir, non sans marquer un arrêt pour asséner, le visage à demi tourné vers nous:
-et ce n'est pas pour Morsli que je dis ça !"
Merci ma Violette d'avoir considéré que ma conversation était digne de toi...d'après Maman même, il paraît que j'ai fait l'objet d'un traitement de faveur, que  la considération que tu m'as témoignée était réservée à une élite! j'en suis honoré crois-moi.
Adorable petite frimousse associée à une intelligence vive, à des connaissances impensables chez une enfant de huit ans, à une mâturité ahurissante. J'ai été impressionné aussi par le courage, le sourire de ces enfants opérés, corsetés, leurs traits d'humour, leur gentillesse.J'ai adoré la complicité qui liait les parents avec les autres parents, les coups de main aux petits malades sans distinction.J'ai souffert en même temps que cet ado qui gémissait en pleine séance de kiné, lui qui venait de subir sa troisième opération. La comparaison avec le monde des bien portants qui geignent pour un oui pour  non, qui ont besoin de l'aide d'une cellule psychologique après une invasion de perce-oreilles ( véridique ! ) n'est pas à leur avantage !
Alors, soeurette Mapy, tu es telle que je t'imaginais, physiquement et moralement.Ton amour maternel et ton dévouement pour Violette m'ont impressionné.Ta pêche, ton énergie sont communicatives.Je me  marre en songeant à ton cousin qui au moment que je partais, tomba des nues en apprenant que c'était la première fois que nous nous rencontrions.Quant à Violette, grâce à moi, elle connait un tour de magie, mais il s'agit d'un secret.Malgré les contingences, cette rencontre fut un grand moment.Il manque Piji et Louise à mon tableau de chasse : j'espère qu'ils seront présents lors de ma prochaine venue.
Je vous embrasse très fort le Lutin et toi ma fille.
P.S : te souviens-tu de la remarque de l'adorable petite malade qui partage la chambre avec Violette ? Tu sais bien, celle relative au jean ? Quand même ! heureusement que j'étais face à toi !

                                      MORSLI - PACO





Un après-midi d'automne......début décembre (?) 2009....
Première rencontre avec Morsli. Lieu : Centre de rééducation et d'hospitalisation complète Paul DOTTIN dans la banlieue toulousaine à Ramonvillle Saint-Agne, loin des Minimes fief de notre Nounours qui, je le précise, n'a pas le permis de conduire et a horreur des transports en commun.
Moment où le temps fût suspendu.....Ces quelques heures furent d'une douceur et d'un réconfort sans précédent pour Violette et pour moi. Il faut dire que notre Morse n'égrenne que des mots douceur, d'une voix calme et posée, dans la tonalité d'un jeune ado. Sa seule présence dans la chambre apaise et rassure. Violette n'a jamais vu Nounours, juste entendu parler de lui et reçu de nombreuses cartes postales. Il est là ! elle l'écoute et discute à bâtons rompus avec lui. Je suis presque de trop. Il faut dire que Nounours est là pour elle, et on ressent instantanément que ce moment nous est consacré et que tous les pas qu'il a effectués pour venir jusqu'à nous, ne sont pas juste une visite de politesse, mais réellement de tendresse et d'attention.
Morsli (Nounours, Mours) armé d'une énorme boîte de chocolats divins dont Violette lira scrupuleusement la compositon à l'arrière de la boîte, observe et laisse le temps à Violette de s'exprimer. Jamais il ne la coupe, il est à son écoute. Violette le sent, Violette prend le temps et lorsque tous les deux s'entretiennent le temps s'arrête....De temps à autres un enfant passe dans le couloir ou un parent, seul instant qui me fera revenir à la réalité du lieu. Nounours montre un tour de magie à Violette et lui dévoile le secret. Ils parlent d'Haikus mais aussi d'origami....Puis Mours s'en va aussi discrètement qu'il est venu. On se quitte d'une étreinte fraternelle suivie d'un signe de la main....
Je le regarde partir dans le parc tandis que les portes automatiques se referment sur sa silhouette. Mon cousin m'attend là-haut.....Il pense que nous nous connaissons depuis fort longtemps......
N'oublie pas Morsli mon frère que tu lui as promis une bouteille de "Champomy à la pêche" pour la prochaine fois.....
                                                                  Mapy


PS : non je ne me souvenais pas pour le "Jean's", tu m'as rafraîchi la mémoire !!!!! sacré gamine !


Publié dans mon petit monde ici

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Blanche de Marseille 11/01/2012 18:21


Deux ans pratiquement que je ne suis pas venue - le blog était si difficile à charger que j'ai fini par y renoncer - mais comment oublier Violette ?... je viens de relire la rencontre de
Morsli , le Nounours à nous , avec Violette ...et tous les coms ...Nostalgie ...je n'attends pas de réponse , seulement envie de dire l'affection qui est restée malgré la grande absence , les
changements  ( oui Bernie c'est toujours moi et voici ma deuxième maison virtuelle dans le lien )  Que l'année 2012 soit favorable à tous et toutes - que la route continue pour tous et
toutes et ne soit faite que de progressions ! La petite Violette nous en a donné l'exemple , je l'embrasse de tout coeur - Je ne communique que sur mes blogs , jamais de courrier privé auquel
j'ai renoncé par sécurité - des Trojans à la pelle non merci !  Je vous laisse 

mariev 25/01/2010 19:27


D'abord, et avant tout ... je suis émue et surtout, j'ai le sourire!
Je ne sais ... il se passe des choses mystérieuses sur les ondes du Rézo, mais pour peu que l'on soit authentique soi-même sur son blog, on va naturellement vers des personnes qui ont ce coeur et
cette authenticité, et celles-ci viennent à nous. Je n'ai jamais réussi à l'esprimer clairement, justement parce que c'est assez magique. Je sais juste que j'ai rencontré 6 bloggeuses, et qu'aucune
de ces rencontres ne fut une déception, au contraire!!

Pour les problèmes de chargement de ton blog, oui c'est lié sans doute à l'ordinateur de chacun, mais nous sommes nombreux à nous plaindre. En fait, arriver sur ta page ne présente pas de problèmes
majeurs, l'essentiel s'affiche assez vite, et l'on peut commencer à lire un article tandis que les vidéos se chargent.
En revanche, c'est l'accès à la lecture des commentaires qui est atroce, tout comme en sortir. Pourquoi? Tout simplement parce que dans ces deux actions, on recharge intégralement ta page, et là, ça rame. Alors, j'ai une idée : dans "Configurer", "Articles", tu vires tous tes modules (TOUS!), tu vires tes deux
colonnes, quoi, car ce sont elles qui pèsent affreusement lourd. Après tout, lorsqu'on arrive sur ta page, on peut lire et accéder à tes vidéos une fois que tout est chargé, mais au moment de lire
les comms et de poster, ces deux colonnes n'ont qu'un intérêt mineur, je pense. Tu me suis?
Ainsi, quand on veut lire les autres, poster soi-même, et repartir, ben y'a que l'article qui se charge.
C'est une intuition. Essaye, on verra bien ...

Je t'embrasse, Mapy. Et j'embrasse tes coeurs   ;)


L'albatros 24/01/2010 15:32



Coucou Mapy,Violette à qui je suis sur est aussi belle que cette fleur!

Que dire de cette rencontre réunissant des êtres d'une douceur et de sensibilité hors du commun.Cela ne m'étonne pas du tout connaissant nounours,Mapy et ses aventures personnelles aussi
touchantes les unes et les autres.L'autre jour Nounours m'a téléphoné pour me parler de cette belle rencontre et pour me parler de la précocité de la belle princesse Violette ainsi que son
intelligence et son ouverture d'esprit comparer à certaines personnes adultes.Mais bon comment veut tu que Violette ne possede pas cette qualité alors que ses parents la possede déjà.J'ai dis à
plusieurs reprises à Nounours ô combien j'ai hâte de rencontrer Violette ainsi que la famille.Je pense trés fort à vous et fais d'énormes bisoux à Violette de mapart ainsi qu'à toi tendre grande
soeur.

P.S/je vous passe le bonjour les amis à qu je pense à vous mais sans doute l'avait vous deviner je n'ai pas le temps de parcourir les blogs ni de dessiner tout cela à cause du travail.La pire des
choses que l'homme a creer n'est ce pas le travail car elle nous coupe de toute nos passions?



Ad'a 19/01/2010 17:24



C'est très touchant...
Ad'a 



TAOMUGAIA 19/01/2010 10:00


J'ai un peu de mal en général a exprimer mes émotions mais cette rencontre est touchante, la détermination de Violette incroyable.