Ultimatum Climatique : Le concert

Publié le par Mapy


INFO DE GREENPEACE ce jour :



France — Le 22 novembre 2009, se tiendra au Zénith de Paris, le premier « Concert Climatique », à l’initiative du groupe Tryo, de Greenpeace et d’une dizaine d’autres ONG.

Ce concert qui rassemblera Zazie, Yannick Noah, Tryo, et Bernard Lavilliers est le prolongement de l’appel « Ultimatum Climatique » lancé par une dizaine d’ONG (Greenpeace, WWF, FNH, Réseau Action Climat, OXFAM, Action contre la faim, Secours Catholique, Médecins du Monde, Amis de la Terre, FIDH et CARE) dont l’objectif est de recueillir un million de signatures.

En décembre 2009, le sommet de Copenhague, aura la lourde tâche de définir la suite du protocole de Kyoto, pour lutter contre les changements climatiques. Le Concert « Ultimatum Climatique » participe de cette mobilisation mondiale et citoyenne pour que nous obtenions un nouvel accord climatique à la hauteur des enjeux.

« Pour nous, évoque Guizmo de Tryo, il s’agit d’un prolongement direct de notre action autour du climat. Il y a eu l’édition d’un disque sous label FSC, un bilan carbone de notre tournée et désormais, un rendez-vous que personne ne peut manquer, celui de Copenhague. Et je suis ravi que nous puissions rassembler des gens totalement différents comme Zazie, Yannick, et Bernard Lavilliers pour porter nos voix et celles des ONG à la veille de cette conférence. Il faut que nous fassions du bruit tous ensemble !»

Leur engagement ne date pas d’hier non plus, pour Zazie, Yannick Noah, et Bernard Lavilliers. Fervents défenseurs des enjeux écologiques, chacun vit et partage ses prises de conscience à sa mesure. Il s’agit de réunir leurs talents et d’être au rendez-vous avec le public pour porter un message fort pour la Conférence de Copenhague.

Pour Karine Gavand, chargée de campagne Climat pour Greenpeace, « A trois semaines du sommet qui va décider de notre avenir à tous, ce grand rassemblement festif, « Ultimatum Climatique», vise à faire monter un peu plus la pression sur nos dirigeants et d’afficher la mobilisation du public face à la crise climatique. Ce concert sera une occasion supplémentaire de prouver que le Sommet de Copenhague concerne vraiment tout le monde, que les changements climatiques ne sont pas qu’une affaire d’écologistes et que les citoyens veulent faire entendre leur voix. La société civile dans son ensemble, les artistes les plus connus et toutes les ONG françaises rassemblées autour de l’Ultimatum Climatique vont pouvoir en musique demander un vrai accord à même de sauver le climat ! »

Greenpeace proposera un tarif spécial pour l’achat des billets du concert à ces adhérents d’ici quelques jours ! Nous vous tiendrons au courant sur le site internet ou par mail.

La billetterie du concert est ouverte dès aujourd’hui.

Location : FNAC, Carrefour, Géant, magasins U, 0 892 68 36 22 (0,34/mn),

Publié dans le monde ailleurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Robert 01/09/2009 00:58

Les temps changent et le temps change aussi ...Une joyeuse mélodie pour mobiliser et "harmoniser" les efforts n'est pas une vaine gageure.Bises à toi Mapy

morsli 30/08/2009 22:37

Un petit coucou à toute la famille de ma part en souhaitant une bonne soirée à tout le monde.

Chrisboubou 28/08/2009 00:51

ah mais ça m'a pas l'air mal du tout ça... très sympa,  même, je dirais...merci pour l'info!plein de pensées pour toi et ta tribu

morsli 27/08/2009 22:05

Bonsoir soeurette ! rien ne s'affiche chez moi : je ne sais si c'est normal.En revanche oui je suis d'accord pour ce genre d'initiative.Il ne faut jamais relâcher la pression.Il faut que les gens vivent avec cette question qui vienne les hanter régulièrement.Pendant ce temps Cabrol (pas le professeur non, non ! l'ancien du télé achat : il a d'ailleurs une tête à être aficionado tiens !) vient baver sur les plateaux de tv pour vendre son torchon selon lequel il n'y a pas de récauffement.J'espère que ce concert bénéficiera d'une belle pub avant, pendant et après son déroulement ! bisous aux deux soeurettes.