MIRACLE DANS LA SALLE

Publié le par Mapy

Je ne vais pas vous parler ou simplement faire l'éloge d'un spectacle auquel nous avons assisté samedi après-midi, Piji les filles et moi, mais tenter simplement de vous emporter dans le tourbillon de ce rêve éveillé que nous avons vécu et qui a fait "boum" sur notre corde de l'émotionnel.
D'abord je vous présente le spectacle. Ensuite je vous raconterai le miracle qui s'est produit......

Pourquoi ? parce que vous le valez bien et qu'il vous faudra y courir si vous en avez l'occasion.




       Extrait du livret saison 2008-2009 d'ODYSSUD à BLAGNAC

Oui nous avons vu un ballet de bulles de savon, des téléphones géants, des filets à papillons, des joueurs de bandonéons, une fée suspendue dispersant des myriades de poudre magique, un cheval à bascule, un naufrage, un paquebot, un requin et un sauvetage en pleine mer, des clowns escalandant nos fauteuils, des clowns avec des parapluies qui nous arrosaient de fines goutelettes d'eau de pluie. Oui nous avons été couverts d'une toile d'araignée géante qui dépassait l'entendement. Elle s'est déroulée de la scène jusqu'au fond du théâtre, au dessus de nous,  tous bras levés afin de l'empêcher de se coller sur nos têtes (2000 bras en l'air) jusqu'à ce qu'elle retombe lentement en flottant, comme lorsque par mégarde on rencontre une vraie toile qui se colle sur nos cils puis s'envole en lambeaux.....Oui nous avons assisté aux mimiques de ces clowns vêtus tels des champignons filiformes et géants, tantôt ne remuant que les yeux et la bouche, glissant à pas feutrés sur des chaussures surdimensionnées, tantôt pris de frénésie de la gestuelle, passant ainsi de la pure poésie à l'humour façon Charlie CHAPLIN.....
Oui nous avons été pris dans une magistrale et formidable tempête de neige, dans le bruit assourdissant du blizzard, aveuglés par une lumière intensément bleue et par des tonnes de minuscules papiers blancs propulsés par de puissants ventilateurs invisibles, qui se  collaient sur nos visages émerveillés, nous coupant le souffle et continuaient leur course folle jusqu'aux derniers spectateurs au fin fond de la salle et tout cela orchestré par la musique tonitruante de "Carmina Burana".... Nous étions placés en plein milieu, face à la scène, j'ai écarté les bras et j'ai pris le blizzard de plein fouet...Il ne manquait que la morsure du froid......L'accalmie est revenue sous des tonnerres d'applaudissements, les clowns ont salué, et là, sur une musique de Paolo CONTE, des sphères géantes de toutes les couleurs de l'arc en ciel, se sont mis à virevolter au dessus de nos têtes, la neige s'est remise à tomber, et tous les gens debouts, enfants, parents, jeunes, vieux, ont commencé à jouer avec les ballons et la neige......Tous les visages souriants et les bras tendus vers le haut, à qui toucherait la sphère et l'enverrait valser plus loin.....J'ai compris ce qui se déroulait.....J'ai arrêté de jouer, j'ai descendu les marches,  j'ai pris l'escalier qui monte sur scène et au milieu des clowns, je vous le jure, j'ai regardé ce qui se passait dans la salle, là sous mes yeux ébahis..... (Vous savez d'habitude, avant même la fin du spectacle, et ça me fait toujours "pester", les gens prennent manteau et sac et se lèvent pour partir, sans même prendre le temps d'applaudir ou d'ovationner les artistes..... Par peur d'être pris dans les embouteillages à la sortie ?  pour être les premiers à sortir du parking ? parce qu'ils ont oublié d'éteindre le feu sous la casserole et qu'ils s'en souviennent à l'instant ? parce qu'ils ont une furieuse envie de pisser ???????)
Mais là, personne n'a quitté la salle et cela pendant plus d'une demi-heure !!!!!.... Un vieux monsieur, s'étant lui aussi arrêté, est venu à mes côtés, les yeux emplis de larmes..... J'ai embrassé les clowns et leur ai chuchoté :"the world should be like that every time ! thank you very much for this moment" Un d'eux m'a caressé la joue......Des enfants montaient sur scène, ramassaient la neige, continuaient à jouer avec nous. J'ai pris de la fausse neige et l'ai lancée sur leur tête, ils riaient aux éclats...... Puis petit à petit, le calme est revenu... la neige a cessé de tomber du plafond, les ballons ont cessé leur valse et sont retournés pour certains sur scène, pour d'autres dans les bras des enfants.... Les gens sont sortis peu à peu......
Piji m'a fait signe de loin, nous n'étions plus qu'une trentaine dans la salle avec les clowns, mais il fallait partir, sortir du rêve, revenir à la réalité.... c'était dur et pourtant je me sentais légère, remplie d'allégresse et de gratitude.

Un peu plus tard, j'ai compté combien de spectacles avaient  lieu sur Toulouse du 17 mars au 29 mars inclu, à raison de deux par jour les samedis et dimanches : 17 ! 
Soit 17000 personnes dans la région, ayant, pendant 1h30, oublié leurs soucis,  revenues à l'époque de l'enfance, où le rêve est permis et où tu n'éprouves aucune honte à te contorsionner en sautant pour taper dans des ballons. 1h 30 de légèreté pendant laquelle le temps était supendu : nous n'avions plus ni montre, ni âge......La lumière étaient dans tous les yeux et sur toutes les lèvres... nous vivions un moment de grâce.
Je me suis surprise à penser que si seulement 10% des gens avaient été touchés par cette "grâce" cet après-midi là et lors de la tournée mondiale, il y a fort à parier qu'il y aurait un peu plus de légèreté dans le coeur de ces femmes et hommes, qui sauraient alors remiser le sérieux au placard, le moment venu quand il n'aurait plus droit de cité.
Par contre, j'ai compris plus tard pourquoi le clown m'avait frotté la joue : non par complicité ou par gentillesse, mais simplement parce que son maquillage noir avait maculé ma joue.... ceci dit, le geste était tendre et plein d'affection .....
Tout était fraternel,  même dans ce petit geste......
Nous nous sommes déshabillés hier au soir, comme tous les soirs bien entendu, mais quelques flocons de neige du rêve se sont éparpillés sur notre parquet : preuve que ce n'était pas le rêve d'un rêve, mais la réalité dont on rêverait qu'elle soit permanente.
Le Slava's snow show s'était collé à nous.... Les petits papiers n'ont pas servi de reliques et sont partis à la poubelle car dans notre souvenir souffle encore ce vent de poésie et de magie dans lequel tourbillonnent encore et encore des milliers de  légers et petits papiers blancs ! (enfin, de doux  flocons de neige......)

Voici quelques images live.....






Publié dans divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

L'albatros 26/03/2009 00:19

Merci pour ce ptit cadeau que tu nous a fait découvrir.Quelle magie et quel spectacle tu as du vivre pendant une heure et demi.Je te vois bien toi MAPY comme une gosse dans la salle...Crois moi j'aurai fait pareil et en plus moi j'adore rêver ça fait parti de mes journée et mes longues nuits.Moi je l'ai toujour dit bordel de merde faut rêver et faites rêver les gens ça fait du bien.Et lui monsieur clown russe a tout compris à la vie.Il s'est apperçu qu'en donnant un peu de magie et du rêve dans les yeux des enfants et des adultes et bien ça le rendrait heureux.Tout simplement formidable.Gros bisous Mapy que j'adore

chris 24/03/2009 17:22

Mais ...t'as pas honte de raconter avec autant d'enthousiasme !!!!Ai du forcément cliquer les deux vidéos ....avec musique de Paolo Conte .......me suis rendue compte tout de suite ! .....ces clowns impliquent le spectateur au max ...et voilà ...tu te retrouves dans un espace privilégié en dehors du quotidien ....j'imagine les enfants  !!!!!

Mapy 25/03/2009 21:38


Merci à toutes et tous pour votre visite.
Je vois que vous avez partagé mon enthousiasme et c'est tant mieux !
Je vous assure, si jamais ils font une tournée près de chez vous, réservez vos places, c'est fabuleux, magnifique parenthèse qui fait du bien.
Bises chaleureuses à tutti


Martine Réunion 23/03/2009 19:57

De la magie, de la poésie.....Nous en avons tant besoin....Retrouver l'enfance, le plaisir, la joie, comme des gosses. !! Se laisser aller un moment, oublier le quotidien et "s'éclater"....Tu nous mets l'eau à la bouche en nous racontant ce spectacle. Je n'aurai pas l'occasion de le voir mais, en te lisant, je me disais que ça doit être un moment fabuleux à vivre.....Et puis, j'aime beaucoup Paolo Conte.....Bises à toi et à ta petite famille, Mapy......A bientôt.

morsli 23/03/2009 11:29

Les vrais clowns sont des artistes et les russes particulièrement.Quel beau spectacle qui a du laisser des étoiles dans les yeux des petits et des grands.C'est bien quand le talent est récompensé, quand il rencontre le succès : leur conjonction réjouit l'esprit.On est bien dans le monde du rêve et de la magie.On sent bien que l'émerveillement , tu as voulu le faire partager.Bisous.Piji n'aura droit à un salut que s'il visite les gallois des "seventies" , à rouflaquettes !...lol.

La Bernache 23/03/2009 07:05

Chère Mapy , ton récit vient de me faire vivre un moment si délicieux , que j'ai failli oublier d'en donner son café à mon fils qui va partir au travail ! Tu n'imagines pas comme j'avais besoin de ce moment de fête , moi qui dès le réveil suis frappée par cette pensée "nous vivons dans un monde horrible" ! Pourtant il ne faut pas , surtout pas!!  rester là-dessus , ça s'appelle "déprime" - Ta joie partagée m'a beaucoup aidée ce matin et je t'en remercie - elle ensoleille - bisous reconnaissants