CONSOMMER AUTREMENT

Publié le par Mapy

Billet d'information de "LA FRANCE EN ACTION"



A partir du 1er janvier 2009, acheter peut devenir un acte exceptionnel. Outre le poste alimentaire, seules la dépense de loyer ou du crédit d'habitation, les assurances ont leur raison d'être.
Lorsque la dépense est inévitable, achetez le produit le plus simple qui soit. Par exemple, préférez un paquet de biscuits sans noisette ni chocolat, préférez un paquet de pâtes sans marque particulière. Ce que suggère la publicité n'est pas forcément bénéfique à la santé et au portefeuille.
Choisissons une alimentation plus végétale  (réduisons par deux notre consommation de viande et de poisson), achetons des produits frais et de saison (bio, si possible), en vrac, locaux, choisissons des produits avec le moins d'emballage possible.
En matière de produits d'hygiène de la maison, le vinaigre blanc sera la priorité.
Coopérons, échangeons nos idées, groupons nos achats,  co-achetons, prêtons, partageons nos savoir-faire ! Préférons la soirée entre amis autour d'un jeu de société, par exemple, ou sur le thème « Economies et Bonheur »...
Cessons de limiter la durée de vie de ce que nous possédons, désencombrons nous, covoiturons (prenons l'initiative de le proposer aux habitants de notre immeuble ou aux membres de notre entreprise), examinons réellement chacune de nos dépenses pour changer les mauvaises habitudes d'achats, achetons vraiment ce qui est nécessaire, cessons de jeter nos habits au  ... placard alors que leur qualité reste acceptable, achetons du matériel moins compliqué (les options sont souvent inutilisées), expérimentons la frugalité heureuse...tous ensemble.
Prenons conscience qu'une réflexion sur le poste « frais de déplacements » est une vraie source d'économies immédiates. Par le covoiturage mais aussi par les transports en commun mais aussi par l'option vélo ou la marche à pieds. Sans oublier que l'achat d'une voiture de toute petite cylindrée peut devenir la règle.
Dans votre ameublement, seule l'usure du matelas mérite votre attention.
Surfez sur les sites comparatifs... Mon dernier livre sur le pouvoir d'achat donne beaucoup d'exemples.
Pour vos dépenses de santé, mangez mieux et moins, supportez un petit rhume ou une petite fièvre sans vous précipiter sur un médicament, acceptez le mal de tête passager comme la conséquence du stress ou d'un manque de sommeil. Intéressons-nous à une banque éthique comme la NEF (Nouvelle Economie Fraternelle que vous trouverez au sein des banques CREDIT COOPERATIF - www.lanef.com).

Des millions d'entre nous peuvent décider de consommer autrement. Simultanément.
Le pouvoir que l'on prête aux grandes entreprises dépend surtout de notre façon de consommer. Si vous décidez de rejoindre l'équipe de la  « frugalité heureuse », écrivez-le nous info@lafranceenaction.com et donnons une large ampleur à cette opération. Mobilisons tous les réseaux, faisons savoir que vivre autrement, c'est possible. Une grande réunion publique à Paris confirmera ce défi le dimanche 25 janvier 2009 à 16 h au Théâtre du Gymnase, 38 bd. Bonne Nouvelle PARIS (métro Bonne Nouvelle).

Jean Marc GOVERNATORI

Président national de la France en action



Publié dans divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

esther 27/11/2008 18:57

c'est vrai que ça fait un moment que je ne me fais plus trop vive dans le parti, et pourtant j'aime toujours autant leurs idées (ce sont les querelles intérieures, comme dans tous les partis, qui me dérangent...) la frugalité est un mot qui est souvent mal interpreté, et pourtant, je surfe enormement sur des blogs (anglophones) sur ce sujet. Je me rends compte de plus en plus que ce n'est pas la quantité, ùmais bel et bien la qualité qui compte...;passer du temps ensemble, partager, prêter, échanger....le s.e.l., franchement, bcp mieux!

morsli 27/11/2008 14:48

Pour beaucoup de conseils présentés ici,on prêche un converti ! c'est vrai qu'il existe tant de gestes et de comportements de bon sens que l'on devrait épouser naturellement! tout est fait pour pousser au gaspillage et au superflu : ce qui me dégoûte absolument,c'est de trouver des pizzas ou des sandwiches jetés,pas ou peu entamés.Bises Mapy et à plus!